Paroisse de Leuze-en-Hainaut

UNITE PASTORALE DE LEUZE-EN-HAINAUT
Unité pastorale refondée
Aller au contenu
Une Parole … Une Prière

« TOI, PARS, ET ANNONCE LE RÈGNE DE DIEU. »


« Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem. Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue. Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem. Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? » Mais Jésus, se retournant, les réprimanda. Puis ils partirent pour un autre village.
En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. » Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
Il dit à un autre : « Suis-moi. » L’homme répondit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. » Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. »
Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. » Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 9, 51-62
(Illustration : La Croix de Saint Damien - Cette icône est la réplique exacte de la Croix vénérée dans la Basilique Sainte Claire à Assise. Elle a été écrite par le maître iconographe italien, Monsieur Paolo Orlando – )  



N’allons plus nous dérobant
(CFC – CFC)

ou



1
N’allons plus nous dérobant
À l’Esprit qui régénère :
Le Seigneur est vraiment ressuscité !
Un sang neuf coule aux artères
Du Corps entier.
La nuit du temps se change en lumière :
L’homme était mort, il est vivant.
2
N’allons plus à contre-voie
De Celui qui nous entraîne.
Le Seigneur est vraiment ressuscité !
Dans sa chair monte soudain
L’éternité
Il rend leur poids
Aux jours, aux semaines,
Les achemine vers la joie.
3
N’allons plus sans feu ni lieu
Quand Jésus nous accompagne.
Le Seigneur est vraiment ressuscité !
Le voici pain sur la table
Des baptisés
Présent de Dieu
Offert en partage :
Christ aujourd’hui ouvre nos yeux.
4
Nous irons portant plus haut
Notre foi dans la victoire.
Le Seigneur est vraiment ressuscité !
L’univers chante la gloire
Des rachetés.
Le feu et l’eau
Emportent l’histoire,
Dieu nous appelle avec l’Agneau..





 
Méditation du Pape François…

PRIÈRE DU PAPE FRANÇOIS POUR LA PAIX EN UKRAINE





PAPE FRANCOIS
Angélus - Place St-Pierre - 30 juin 2019



Chers frères et sœurs, bonjour!
Dans l’Evangile d’aujourd’hui (cf. Lc 9,51-62), saint Luc commence le récit du dernier voyage de Jésus vers Jérusalem, qui se conclura au chapitre 19. C’est une longue marche non seulement géographique et dans l’espace, mais spirituelle et théologique vers l’accomplissement de la mission du Messie. La décision de Jésus est radicale et totale, et tous ceux qui le suivent sont appelés à se mesurer à elle. L’Evangéliste nous présente aujourd’hui trois personnages — trois cas de vocation, pourrait-on dire — qui mettent en lumière ce qui est demandé à celui qui veut suivre Jésus jusqu’au bout, totalement.
Le premier personnage lui promet: «Je te suivrai partout où tu iras. » (v. 57). Généreux! Mais Jésus répond que le Fils de l’homme, à la différence des renards qui ont des terriers et des oiseaux qui ont des nids, «n’a pas d’endroit où reposer la tête» (v. 58). La pauvreté absolue de Jésus. Jésus, en effet, a quitté la maison paternelle et a renoncé à toute sécurité pour annoncer le Royaume de Dieu aux brebis perdues de son peuple. Ainsi, Jésus nous a indiqué, à nous ses disciples, que notre mission dans le monde ne peut pas être statique, mais qu’elle est itinérante. Le chrétien est un itinérant. L’Eglise de par sa nature est en mouvement, elle ne reste pas sédentaire et tranquille dans son enclos. Elle est ouverte aux plus vastes horizons, envoyée — l’Eglise est envoyée! — pour apporter l’Evangile dans les rues et rejoindre les périphéries humaines et existentielles. C’est le premier personnage.
Le deuxième personnage que Jésus rencontre reçoit l’appel directement de Lui, mais il répond: «Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père» (v. 59). C’est une demande légitime, fondée sur le commandement d’honorer son père et sa mère (cf. Ex 20, 12). Cependant Jésus réplique: «Laisse les morts enterrer leurs morts» (v. 60). Par ces paroles, volontairement provocatrices, Il entend affirmer le primat de la sequela et de l’annonce du Royaume de Dieu, y compris sur les réalités les plus importantes, comme la famille. L’urgence de communiquer l’Evangile, qui brise la chaîne de la mort et inaugure la vie éternelle, n’admet pas de retards, mais demande rapidité et disponibilité. L’Eglise est donc itinérante, et là l’Eglise est décidée, elle agit avec empressement, sur le moment, sans attendre. Le troisième personnage veut lui aussi suivre Jésus mais à une condition: il le fera après être allé prendre congé de ses parents. Et il s’entend dire par le Maître: «Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu» (v. 62). Suivre Jésus exclut des regrets et des regards en arrière, mais demande la vertu de la décision.
L’Eglise, pour suivre Jésus, est itinérante, elle agit immédiatement, en hâte et elle est décidée. La valeur de ces conditions posées par Jésus —  itinérance, promptitude et décision — ne réside pas dans une série de «non» dits à des choses bonnes et importantes de la vie. L’accent est plutôt mis sur l’objectif principal: devenir disciple du Christ! Un choix libre et conscient, fait par amour, pour répondre à la grâce inestimable de Dieu, et non pas fait comme une façon de se promouvoir. Que cela est triste! Gare à ceux qui pensent suivre Jésus pour se promouvoir, c’est-à-dire pour faire carrière, pour se sentir importants ou obtenir une place prestigieuse. Jésus veut que nous soyons passionnés par Lui et par l’Evangile. Une passion du cœur qui se traduit par des gestes concrets de proximité envers nos frères qui ont le plus besoin d’accueil et d’attention. Précisément comme il l’a lui-même vécu.
Que la Vierge Marie, icône de l’Eglise en chemin, nous aide à suivre avec joie le Seigneur Jésus et à annoncer à nos frères, avec un amour renouvelé, la Bonne Nouvelle du salut.

( Vatican)




La vidéo du Pape…
Dans cette vidéo, réalisée avec la collaboration du Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, le Pape  insiste sur l’importance de la famille qui est « l’endroit où nous  apprenons à vivre ensemble, ceux qui sont les plus jeunes avec ceux qui  sont les plus âgés ». Ce qui est vrai aussi au niveau de la foi car,  comme le précise François « Si nous sommes unis avec toutes nos différences, alors nous évangélisons par notre exemple de vie ».

Après  la Vidéo de mai dédiée aux jeunes, cette vidéo s’inscrit dans la série  de trois vidéos autour de la famille. Par ailleurs l’intention de ce  mois coïncide avec la célébration de la Rencontre Mondiale des Familles  du 22 au 26 juin à Rome. Avec cet événement se clôture une année de  méditation sur la famille à l’occasion du 5ème anniversaire de  l’exhortation Apostolique Amoris laetitia

Prions pour les familles chrétiennes du monde entier, afin qu’elles  puissent vivre la gratuité de l’amour et la sainteté dans leur vie  quotidienne.
Pape François – Juin 2022

La famille est l’endroit où nous apprenons à vivre ensemble, ceux qui sont les plus jeunes avec ceux qui sont les plus âgés.
 Et si nous sommes unis – les jeunes, les personnes âgées, les adultes  et les enfants – y compris avec toutes nos différences, alors nous  évangélisons par notre exemple de vie.
Bien entendu, il n’existe pas de famille parfaite. Il y a toujours des « mais ».
 Ce n’est pas grave. Nous ne devons pas avoir peur de nous tromper. Bien  au contraire, que les erreurs nous soient utiles afin de continuer à  aller de l’avant !
N’oublions pas que Dieu est avec nous : dans  notre famille, dans notre quartier, dans la ville où nous habitons, Dieu  est avec nous.
Il se soucie de nous, il demeure avec nous à chaque  instant dans le roulis de notre barque agitée par la mer. Quand nous  parlons, quand nous souffrons, quand nous sommes joyeux, le Seigneur est  là et il nous accompagne, il nous aide et il nous reprend.
L’amour, dans la famille, est un chemin personnel de sainteté pour chacun de nous.
C’est pourquoi, j’ai choisi ce thème pour la Rencontre Mondiale des Familles de ce mois.
 Prions pour les familles chrétiennes du monde entier, pour chacune et  pour toutes les familles, afin que, par des gestes concrets, elles  puissent vivre la gratuité de l’amour et la sainteté dans leur vie  quotidienne.
Méditation de notre Evêque, Mgr Guy Harpigny…
WIENER BLUT OU SANG VIENNOIS
ET LE DESTIN DE L’EUROPE (III-4)

Les « Lumières » dans l’empire des Habsbourg
Le XVIIIe siècle connaît, dans les territoires des Habsbourg, une explosion d’œuvres publiées en littérature, en sciences, en histoire, mais aussi de textes traitant de religion et de philosophie. Tout ceci est efficace dans la mesure où le taux d’alphabétisation connaît une hausse spectaculaire et où les lieux publics pour débattre des idées se multiplient, pas seulement par des élites mais aussi par des personnes qui s’intéressent aux conceptions de l’État indépendamment des institutions et des cultures religieuses. Néanmoins, Marie-Thérèse et ses deux premiers successeurs croient en la valeur fondamentale de la religion pour la société.
Expression des idées en dehors des diètes
Si les diètes, dominées par l’aristocratie et les commentateurs issus de la noblesse, font entendre leurs opinions depuis longtemps, les membres des professions commerciales, administratives et manufacturières se mettent à leur tour à s’exprimer et à définir leurs attitudes par rapport aux politiques des souverains. Au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle, les métropoles et les villes moyennes comme Vienne, Prague, Brno (aujourd’hui en Tchéquie), Kaschau (aujourd’hui en Slovaquie), Presbourg (aujourd’hui en Slovaquie) se dotent de lieux publics de discussion d’un genre inédit, des cafés aux salons semi-publics et aux musées. Les membres de l’aristocratie et des classes intermédiaires échangent des opinions sur les questions religieuses, philosophiques et artistiques du moment. Le mouvement s’étend dans les cafés et sociétés scientifiques des petites villes, et en des sortes de cercles agricoles dans les campagnes.
Les loges maçonniques
Les loges maçonniques font leur apparition dans les territoires des Habsbourg à partir des années 1740. Grâce à l’époux de MarieThérèse, François-Étienne, lui-même franc-maçon, des loges comptant des milliers de membres se forment au cours de cette période, malgré la désapprobation véhémente de la papauté. Dans les années 1770, des prêtres maçons s’emploient à purger l’Église catholique d’attitudes obsolètes ou intolérantes. En Hongrie, ce sont surtout des théologiens, des écrivains et des aristocrates qui font partie des loges.  
Quel statut pour les paysans ?
Le statut des paysans devait évoluer. En effet, ils étaient tributaires des propriétaires terriens locaux, en droit et en pratique. Ils sont soumis au Robot, un certain nombre de jours de semaine consacrés au travail pour le propriétaire terrien. Le paysan qui a une parcelle de terre n’a pas le temps de la mettre en valeur. Dans certaines régions, la loi interdit aux paysans de migrer et les empêche même de se marier sans le consentement du propriétaire. Si jamais le paysan se révolte, c’est encore le propriétaire qui devient le juge local. Le gouvernement se lance dans l’élaboration d’un nouveau Code civil qui aborde la notion de paysan en tant qu’individu libre. Avec le temps, cette notion s’élargit à tous les habitants du royaume. Ainsi, en Galicie, un projet de loi de 1799 stipule : chaque citoyen, quels que soient son rang, son statut ou son sexe est obligé d’œuvrer au bien-être de l’État à travers une obéissance scrupuleuse à ses lois.
Ecole primaire obligatoire
Dans le but d’avoir une population alphabétisée, Marie-Thérèse va décider de l’instruction obligatoire pour les 6-12 ans. Dans la plupart des écoles primaires, ce sont des membres du clergé local qui enseignent. Qui décide des matières à enseigner ? L’Église. Cette situation ne peut pas durer.
Tutelle de l’État sur l’Église
Marie-Thérèse va imposer une tutelle sur l’Église en toutes choses, sauf dans le domaine purement spirituel. Cela signifie que Marie-Thérèse contrôle l’éducation des prêtres dans les séminaires gérés par l’État ainsi que la nomination des évêques. Le régime vérifie l’influence des Jésuites dans les universités. Il réduit considérablement le nombre de fêtes religieuses reconnues, prononce la dissolution des ordres contemplatifs. Beaucoup de privilèges de l’Église catholique sont supprimés.
Pieter M. JUDSON, L’Empire des Habsbourg, Une histoire inédite, Paris, Perrin, 2021, p. 13-67.
Mgr Guy Harpigny, Evêque de Tournai
 (Source : Eglise de Tournai 6, Juin 2022, p. 9-10)


Un mot  du Curé…


LE 200EME NUMERO DE VOTRE
« CHRONIQUE DES CLOCHERS »
POUR OUVRIR LE TEMPS DES VACANCES


Déjà le « 200ème » numéro de ce petit journal paroissial ! Il n’a d’autre but que de vous donner bien sûr, les informations pratiques sur les célébrations dans l’unité pastorale, sur les baptêmes, mariages et funérailles, et autres éléments liés à la vie pastorale… mais surtout il souhaite offrir, chaque semaine, quelques pages pour grandir en  Humanité et peut-être dans la Foi.  
À travers des pages du Pape François et de notre Évêque Guy, à travers des témoignages de Tel ou Telle (comme cette semaine, l’écrivain et dramaturge franco-belge Eric-Emmanuel Schmitt), à travers l’Art dans ses multiples formes, à travers des articles culturels et/ou spirituels glanés de-ci de-là, à travers des temps de prière et de catéchèse proposés aux familles, ce journal paroissial essaie d’apporter à chacun/e un peu de « nourriture » culturelle et, s’il le souhaite, spirituelle… C’est finalement un outil d’annonce de l’Évangile et de catéchèse pour tous qui s’approche doucement auprès de celles et ceux qui veulent bien en tourner les pages, car l’Évangile peut prendre bien des chemins différents pour toucher le cœur des Humains… Environ 650 foyers reçoivent cette Chronique via le mail envoyé le samedi matin, et environ 200 exemplaires de la version abrégée sont distribués lors des célébrations dominicales et/ou sont déposés dans les églises, parfois aussi dans les maisons de repos ou à la prison.
Pour réussir ce pari, je peux compter sur le travail de notre précieuse secrétaire paroissiale, Mme Bontemps, qui, chaque semaine, patiemment, photocopie les exemplaires, les plie et s’occupe de leur distribution. Elle est gentiment aidée dans ce service d’Eglise par Mme Meurisse. Je les remercie très sincèrement toutes deux, pour ce travail discret, mais ô combien précieux. Et si jamais Mme Bontemps doit s’absenter, M. Louette est prêt à prendre le relais ! Qu’il en soit aussi très sincèrement remercié. J’associe à ce « merci » les personnes qui assurent la distribution dans les clochers. Pas uniquement ceux où la Messe sera célébrée tel week-end, mais tous les clochers aux portes ouvertes dans notre unité pastorale.
Nous espérons que ce modeste « outil » qu’est notre « Chronique des Clochers » réponde à la demande du Christ Jésus exprimée ce dimanche : « Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. » Chaque fois que l’ordinateur envoie, le samedi, ses 650 messages… chaque fois que la « Chronique » est remise à quelqu’un, c’est cette œuvre d’évangélisation qui se réalise un peu plus… En tout cas,  c’est mon voeu…
* * *

Et revoici le temps traditionnel des vacances d’été…
J’espère que cette période vous sera agréable, reposante, pleine de projets, de retrouvailles… en familles, par exemple (des retrouvailles toujours importantes…) ou parfois tout simplement retrouvailles avec soi : un pèlerinage, une retraite, une lecture ou une prière en flânant dans la campagne…
Je n’oublie pas tous ceux qui restent au travail : les agriculteurs qui préparent les moissons et autres récoltes... tous ceux qui travaillent pour que d’autres puissent vivre ce temps en toute sérénité : les gens de la restauration et de l’hébergement, du monde culturel, les responsables de la sécurité et des secours : pompiers, policiers, ambulanciers, médecins, personnel soignant...  Eux aussi, souhaitons-leur de pouvoir prendre un peu de temps pour eux…  
Pour ma part, des « devoirs de vacances » m’attendent comme chaque année : la rencontre des nouveaux étudiants de l’I.S.T.D.T., le souhait de retravailler un cours, préparer une conférence qui m’a été demandée pour la rentrée, également les nombreux baptêmes et mariages programmés pour les beaux mois d’été…
Je compte un peu profiter de ces semaines d’été où le rythme est différent, pour m’adonner à ce plaisir qui m’est cher depuis tant d’années : la découverte des grands classiques de la Littérature française… Au programme cette année, à l’occasion du 400ème anniversaire de sa naissance, la relecture des œuvres de JeanBaptiste Poquelin, mieux connu sou le nom de « Molière » (16221673), et ses magnifiques peintures de caractères ; elles me font souvenir avec beaucoup de plaisir -et un peu de nostalgie…- à cette période où je montais sur scène avec Le Malade imaginaire, Les Fourberies de Scapin ou le très subtil mais moins connu  Impromptu de Versailles… J’en profiterai aussi pour revoir avec joie le très beau film réalisé en 2004 par Ariane Mnouchkine sur ce « géant » de la Littérature française.


Oui ! BONNES VACANCES  si vous le pouvez…
Qu’elles soient temps de repos afin d’y trouver   forces neuves et sérénité…
Qu’elles vous offrent aussi  du temps pour la rencontre…
Avec soi…  
Avec les autres…  
Avec Dieu…

Et si vous ne pouvez pas… BON COURAGE !

Et à la rentrée !

Chanoine Patrick Willocq
Intentions de prière pour la semaine
 
+ Prions pour que tous les enfants qui reçoivent le Baptême… Qu’ils puissent découvrir un jour le cadeau que leurs parents leur ont offert : la présence du Christ Jésus dans leur vie chaque jour…
  
+ Prions pour tous ceux qui cherchent un chemin pour leur vie, en particulier pour les jeunes qui auront des choix de vie et d’études à poser au cours de ces vacances… Qu’ils découvrent dans leur vie les signes de ta présence…

+ Prions pour les fiancés qui vont s’unir par les liens du mariage au cours de cet été… Que l’appel à bâtir un foyer d’amour reçoive d’eux une réponse courageuse au quotidien…

+ Prions pour tous ceux qui ont répondu à l’appel de Dieu dans une vocation particulière : les évêques, les prêtres, les diacres, les religieux et religieuses… Qu’ils se laissent conduire par l’Esprit et s’épanouissent en servant avec joie l’Église et le monde…

+ Prions pour l’Église, peuple de Dieu… Qu’elle marche, affermie dans sa mission, avec espérance et fidélité…

Nous porterons dans notre prière ...

Baptêmes

-Le samedi 25 juin, durant le Mariage de ses parents, sera baptisée Tatiana De Roo Sevillano, fille de Rosanna Sevillano et Sylvain De Roo.

- Le samedi 25 juin, à 14h00, en l’église de Thieulain, seront baptisés Nély Van Eeckhout, fille de Andréa Vanbreugel et Logan Van Eeckhout ; Lilou et Charlie Baise, filles de Jessica Godderis-Lebrun et Bruno Baise ; Néo Van Parys, fils de Aurélie Dugauquier et Sébastien Van Parys.

- Le dimanche 26 juin, à 14h30, en l’église de Leuze, sera baptisée Marion Overlau, fille de Camille Mertens et Harisson Overlau

- Le dimanche 03 juillet, à 10h30, en l’église de Leuze, seront baptisés Lysie et Lynna Warmoes, filles de Clarisse Mercier et Jolan Warmoes ; Elouan Deval, fils de Yasmine Questier et Bernard Deval

- Le dimanche 03 juillet, à 14h30, en l’église de Pipaix, seront baptisés Stanislas Simon, fils de Delphine Mathieu et Adrien Simon ; Raphaël Rossignol, fils de Anne-Sophie Ravez et Christopher Rossignol

- Le dimanche 10 juillet, à 14h30, en l’église de Blicquy, sera baptisé Matis Waroquier, fils de Justine Viste et Christopher Waroquier

- Le dimanche 17 juillet, à 10h30, en l’église de Leuze, sera baptisé Tristan Abraham, fils de Omaya Antoun et Steve Abraham.

- Le dimanche 17 juillet, à 14h30, en l’église de Tourpes, sera baptisée Capucine Brismée, fille de Violine Delbecq et Damien Brismée ; Leony Bausier, fille de Ludivine Baele et Maxime Bausier

- Le samedi 23 juillet, à 14h30, en l’église de Leuze, sera baptisé Kyle Bataille, fils de Ameline Bataille.

- Le dimanche 14 août, à 14h30, en l’église de Thieulain, sera baptisé Augustin Bruneau, fils de Eloïse Terryn et Samuel Bruneau.

- Le samedi 03 septembre, à 11h00, en l’église de Thieulain, Léo Huque, fils de Marine Barbieux et Maxime Huque

-   Le dimanche 18 septembre, à 14h30, en l’église de Pipaix, Côme Cornillie-Machuca, fils de David Liévin et Hervé Cornillie

Que ces enfants découvrent combien notre Dieu les aime  

Mariages

- Le samedi 25 juin, à 11h00, en l’église de Blicquy : Rosanna Sevillano et Sylvain De Roo

- Le vendredi 01 juillet, à 13h00, en l’église de Pipaix : Sindy Willocq et Arnaud Desmecht

- Le samedi 02 juillet, à 12h30, en l’église de Chapelle :  Sophie Dubuisson et Florent Callens

- Le samedi 09 juillet, à 10h30, en l’église de Pipaix : Prescillia Delitte et François Destrebecq

- Le samedi 09 juillet, à 12h30, en l’église de Leuze : Anaïs Boisieux et Ronald Marlier

- Le mercredi 20 juillet, à 11h00, en l’église de Tourpes : Mathilde Velghe et Mathieu Laureyns

- Le samedi 30 juillet, à 11h30, en l’église de Leuze : Mélanie Polo Romero et Jérôme Massy  

- Le samedi 20 août, à 11h00, en l’église de Leuze : Elisabeth Tricquet et Louis Deparis

- Le samedi 03 septembre, à 14h15, en l’église de Pipaix ; Mina Akbar Zâdeh Mostaqbel et Nicolas Deneubourg

- Le samedi 17 septembre, à 12h30, en l’église de Pipaix : Justine Desablens et Jérôme Pecquereau

- Le samedi 17 septembre, à 15h00, en l’église de Leuze : Elise Santy et Thomas Temple

- Le samedi 24 septembre, à 13h00, en l’église de Thieulain : Lauriane Hennebicq et Simon Dupire


Que tous nos vœux de bonheur et notre prière accompagnent les nouveaux époux !

Funérailles

- Madame Sabine Baudelet demeurait à Gallaix. L’Eucharistie des funérailles sera célébrée le mardi 28 juin 2022, à 11h00, en l’église de Thieulain.

- Madame Georgette Decruyenaere demeurait à Leuze. L’Eucharistie des funérailles sera célébrée le mercredi 29 juin 2022, à 11h00, en l’église de Thieulain.

Aux proches, nous redisons toute notre sympathie dans la foi et l’espérance de l’Evangile.
Dans notre Unité pastorale…

CONTACTS

M. le Chanoine Patrick Willocq, curé
Responsable de l’Unité pastorale
Curé de tous les clochers de l’entité de Leuze
Tour Saint-Pierre 15
7900 Leuze-en-Hainaut
069/77.79.03
0479/62.66.20

M. le Diacre Jean-Marie Bourgeois
Pastorale du Baptême des petits enfants – Pastorale scolaire
Grand-Rue 56
7900 Leuze-en-Hainaut
0470/100 340

M. le Diacre Michel Hublet
Mise à jour du site internet
Avenue de la Croix-Rouge 44
7900 Leuze-en-Hainaut

Règlement Général sur la Protection des Données – RGPD – 25 05 2018


Responsable du traitement des données personnelles : Abbé Patrick Willocq,
Curé - Adresse : voir plus haut
Délégué  à la protection des données :
Secrétaire général de la Conférence  épiscopale belge -
Adresse : asbl Centre interdiocésain, rue Guimard 1,  1040 Bruxelles - Tél. : 02/507 05 93 -
Autorité de contrôle : Rue de la Presse 35, 1000 Bruxelles - Tél. : 02/274 48 00 -

Secrétariat décanal
Tour Saint-Pierre 15 – 7900 Leuze-en-Hainaut
069/77.79.03
Permanences : mardi et vendredi de 9h30 à 12h00
En cas d’absence, s’adresser à M. le Doyen

Pour les familles… les jeunes... les enfants

L’INSPIRANTE LETTRE D’ANDREA BOCELLI À SA FILLE
LE JOUR DE SA PREMIÈRE COMMUNION

andreabocelliofficial | Instagram | Fair Use
Le chanteur italien et son épouse ont exprimé leur joie à l’occasion de la première communion de leur fille Virginia. Une lettre qui peut inspirer de nombreux parents.
Le célèbre chanteur italien Andrea Bocelli n’a pas seulement une voix incroyable, il a aussi une foi puissante qu’il est heureux de partager avec le monde entier. Ainsi, à l’occasion de la première communion de sa plus jeune fille, Virginia, Bocelli et son épouse Veronica, n’ont pas hésiter à partager sur les réseaux sociaux les photos de la célébration.
Le chanteur a également publié une lettre que sa femme et lui ont écrite à leur fille pour cette journée spéciale. Et quand vous la lisez, vous comprenez pourquoi la petite fille de 10 ans arbore un large sourire lors de sa première communion :

« C’est une fête, c’est un engagement joyeux qui affirme avec une force sans précédent toute la vie : la terrestre, qui t’accompagne aujourd’hui dans ton printemps fleuri, et qui restera à tes côtés dans les saisons à venir ; l’au-delà, du Père céleste qui a voulu rester à nos côtés et qui ne nous abandonne pas.  
Chère Virginie, que de grâces (divines et terrestres) ont comblé ce jour où tu t’es approchée pour la première fois du sacrement de la communion ! Ce sourire qui t’a illuminé nous dit combien tu as parfaitement compris toi-même la douce responsabilité et le motif de grande joie que ce rite renferme et nous donne.
« Communion », mot merveilleux ! Communion avec le monde, dans lequel nous sommes frères, communion avec le Ciel, dont nous sommes les enfants. Car, comme nous le rappelle le pape François, faire la première communion signifie « grandir en amitié avec Jésus et désirer que les autres puissent aussi jouir de la joie qu’il veut nous donner ». »
Cette lettre n’est pas seulement remplie de foi, elle est également inspirante pour tous les autres parents qui se demandent comment rendre la journée de la première communion de leur enfant encore plus spéciale.
Cerith Gardiner
( : Aleteia)





 




Les religieuses de l'Assomption organisent au cours de cet été 2022 trois camps destinés aux jeunes : il y en aura pour la tête, le cœur et les jambes !
 
 
Camp vélo
 
À la découverte de Carlo Acutis - le « cyber-apôtre » de l'eucharistie Ce camp itinérant permettra aux adolescents de parcourir à vélo une région de la Botte du Hainaut, de se faire des copains, de partager, de vivre en groupe. Départ d'Ath et arrivée à l'abbaye de BonneEspérance l'après-midi du 10 juillet.
 
Animateurs (17-30 ans) : du 5 au 10 juillet
 
Jeunes (11-15 ans) : du 7 au 10 juillet
 
Prix : entre 70 et 100 €, à payer sur le compte 'Jeunes Assomption'
 
BE13 2100 5703 4739 avec la mention 'nom + prénom + camp vélo 2022'. Une fois inscrit, vous recevrez les documents à remplir.
 
Contact : Sr Anne – 0475 84 32 60 - campveloass@gmail.com
 
 
Bible-au-Fil
 
Votre enfant a entre 7 et 11 ans ? Il aime apprendre, découvrir la Bible, chanter, bricoler, faire des grands jeux, prier avec d'autres ? Le camp « Bible-au-Fil » est fait pour lui ! Il aura lieu en juillet 2022 à la Maison diocésaine de Bonne-Espérance.
 
Animateurs (16-25 ans) : du 8 au 17 juillet
 
Jeunes (7-11 ans) : du 10 au 17 juillet
 
Prix : 150 €. L'inscription sera effective dès la réception d'un acompte de 50 euros sur le compte BE92 0015 4367 0023 (mentionner le nom et prénom de l'enfant).
 
Contact : Sr Miriam – 0474 01 50 12 - campbibleaufil@gmail.com
 
 
Let us dream
 
Ce camp est destiné aux jeunes adultes désireux d'approfondir le projet de Dieu dans leur vie. Il se tiendra au Séminaire de Tournai.
 
Participants 20-35 ans : du 12 au 15 août
 
Prix : 90 €
 
Contact : Sr Katrin – 0471 44 52 47 - letusdream@assomption-ra.be
 
 
Le prix ne doit pas être un frein à la participation. N'hésitez pas à contacter les religieuses pour en discuter.
 
 
Organisation :
 
Religieuses de l'Assomption
 
Rue Peter Benoit 23 – 1040 Bruxelles
 
Rue des Jésuites 28 – 7500 Tournai
 
Rue Middelbourg 45 – 1170 Bruxelles
 
 
( : Diocèse de Tournai)
 

          


 
 
Dans le courant de juin, la Commission Interdiocésaine Famille et Société lancera sa nouvelle plateforme appelée « Grandir dans l’amour ».
 
 
 
L’objectif de cette nouvelle plateforme interdiocésaine est de rassembler toutes les propositions qu’offrent les nombreux lieux, communautés ou associations pour nourrir et soutenir tout couple, toute famille dans divers domaines (spirituel, accompagnement, précarité, handicap…).
 
Des familles ouvertes, accueillantes et tolérantes
 
« C’est dans la famille que se vivent et se transmettent les valeurs de l’amour, de fraternité, de convivialité, de partage, de l’attention et du soin à l’autre » (Fratelli Tutti du Pape François, 114). En écho à cette information du pape François, toutes les propositions de la plate-forme ont pour objectif d’aider chaque couple, chaque famille à être le reflet d’une société plus ouverte à l’a(A)utre, plus accueillante et plus tolérante face à la diversité.
 
 
+ Vous désirez passer du temps à deux, seul.e ou en famille ? Le portail propose des sessions, des retraites, des camps d’été.
 
 
+ Vous souhaitez discerner, réfléchir, faire le point en dehors de votre région ? Une carte géographique de chaque région vous est proposée avec ses lieux, ses associations.
 
 
+ Vous vivez des moments difficiles en couple, en famille pour toutes sortes de raisons (deuil, séparation, éducation, handicap, précarité, jeunes…) ? Des lieux d’écoute, des sessions, des associations sont répertoriés par thème.
 
 
+ Vous avez une question ? Dans l’onglet « Qui sommes-nous », vous découvrirez les coordonnées des responsables de la pastorale des Couples et Familles de chaque diocèse. Ils pourront vous orienter dans votre recherche.
 
Concrètement, chaque association est décrite en quelques lignes avec ses actions, ses missions, ses coordonnées. Des liens vous renvoient vers leur site, leur page Facebook, leurs activités…
 
La plate-forme « Grandir dans l’amour » sera lancée à l’occasion de la clôture de l’Année « Famille Amoris Laetitia » et de la Xème Rencontre Mondiale des Familles à Rome (du 22 au 26 juin). Des signets portant un QRCode seront distribués dans toutes les paroisses des diocèses francophones belges afin que toute personne intéressée puisse s’y connecter facilement.
 
Plus d’infos? Rendez-vous fin juin sur www.grandirdanslamour.be/
 
 
Sophie Delhalle
 
(Source : Cathobel)




Cet été, le mouvement Fondacio propose aux couples et aux familles une session sur le thème « S'aimer et construire son couple. Prendre un nouvel élan! »
 
 
Fondacio est un mouvement qui a pour but l'humanisation des personnes et de la société dans l'Esprit de l'Évangile. Il est présent dans plus de 20 pays. S'il est actif en particulier auprès des jeunes, couples et familles, seniors, dirigeants, artistes et des personnes démunies, Fondacio est ouvert à tous et toutes. Il propose aussi des groupes de partage mensuel, les fraternités, aux personnes désireuses de cheminer en petits groupes.
 
Du 19 au 24 juillet, une session pour les couples et familles est organisée au Domaine de Villers-Sainte-Gertrude (Durbuy).  
 
Au programme :
 
Témoignages, intervenants, pistes de réflexion, dialogues en couple et en groupes, chants, humour, partages, temps personnels, ateliers sur la vie de couple, activités en couples et en famille...en pleine nature !
 
Pendant cette session, les enfants de 0 à 12 ans vivent une session en parallèle à celle de leurs parents, avec une animation spécifique par groupe d'âges, des activités ludiques, sportives et créatives avec
égalementdes temps parents/enfants.
 
Public :
 
Pour tous les couples de tout âge avec ou sans enfant, mariés ou non, croyants ou non, familles recomposées, pleines d'élan ou en difficulté, dans le plus grand respect des opinions de chacun. Chemin spirituel proposé.
 
Conseillers conjugaux, psychologues et prêtres sont disponibles gratuitement pour aider les couples qui le souhaitent.
 
 
Site Fondacio : http://www.fondacio.be/
 
 
Coût de la session :
 
De 250 à 400 euros/personne (prix coûtant : 280 euros/pers) pour une solidarité entre ceux qui ont plus de possibilités et ceux qui ne peuvent vivre la session sans aide. Ce prix inclut le logement en pension complète, les assurances et les frais d'organisation. Tarifs adaptés pour les enfants.
 
Si le coût de la session est trop élevé pour vous, n'hésitez pas à nous en parler.
 
Inscriptions et information : +32(0)479.93.02.80 INSCRIPTION REQUISE VIA CE LIEN
 
 
Dans notre Diocèse de Tournai…

APPEL DES COMMUNAUTÉS UKRAINIENNES
 
LE SERVICE PASTORAL DES MIGRATIONS NOUS TRANSMET UN APPEL DES COMMUNAUTÉS UKRAINIENNES.

 
 
 
 
C'est avec beaucoup d'émotion et d'inquiétude que nous vivons l'agression scandaleuse dont est victime l'Ukraine.
 
Tout notre soutien va au peuple ukrainien dans ces moments dramatiques et, nous nous tournons vers le Seigneur et prions ardemment pour que cesse la folie meurtrière de cette guerre et que prenne fin le bruit des bombes et des chars.
 
Nous souhaitons également répondre à leur appel par des gestes de solidarité.
 
Voici la liste détaillée que nous avons reçue des prêtres aumôniers des communautés ukrainiennes et que nous partageons avec vous. Nous pouvons les aider et, notre aide sera la bienvenue :
         
Matériel médical nécessaire pour l'Ukraine:
Lingettes   alcoolisées, bandages hémostatiques
Sondes   nasopharyngées, tubes laryngés
Kits de   conicotomie
Aiguilles de   décompression
Autocollants   occlusifs (autocollants de poitrine thoracique)
Couvertures   thermique, Brancards type YUTA
Tours de cou   Ambu Perfit ACE
Ceintures   SAM Pelvic Sling I
Bandages   d'urgence israélien Bandage 8 "/ 12"
Sacs à dos   médicaux
Ampoules   supplémentaires
Kits de   transfusion sanguine, Seringues 5 & 10 ml
Gants   jetables
Méloxicam   ciprofloxacine novalis caver
Paracétamol,   acide tranexamique
Insuline   novorapid, pansements
Tresses-garrots   
Et autres   médicaments qui peuvent servir en situation de guerre.
  
Matériel nécessaire :
Sacs de   couchage
Talkie-walkie   Motorola
Perfusions   et le nécessaire qui va avec
Charges   vertébrales, trousses de premiers soins
Brancards   souples , lampes frontales
  
Et autres choses :
Nourriture   qui se conserve
Nourriture et produits d'hygiène pour   nourrissons et adultes Pas de vêtements

Vous pouvez le site http://move-tm.be/humanitairehulp

Chaque Unité Pastorale peut communiquer la liste des personnes qui sont disposées à accueillir les réfugiés de cette guerre.
Les points de collecte peuvent être les Unités Pastorales qui le souhaitent puis les Doyennés.
Vous remerciant d'avance de votre aimable collaboration, nous vous redisons l'expression de nos sentiments fraternels.
Bon temps de carême.
Pour les Communautés Ukrainiennes
Père Ihor Nakonechnyy
Email : o.ihornakonechnyy@gmail.com  
Tél. : +32 497 41 16 99
Pour la Caritas Hainaut
Angelo Simonazzi
E-mail : admin@caritas-hainaut.be  
Tél. +32 479 51 24 96
Pour le Service Pastoral des Migrations
Abbé Claude Musimar
Tél. +32 474 38 17 50

        
MESURES   SANITAIRES DE  
L’ÉGLISE CATHOLIQUE EN HAINAUT 13 JUIN 2022
            

A l’attention des doyens et curés du diocèse de Tournai
A l’attention des acteurs pastoraux du diocèse de   Tournai
 
Chers confrères, chers collaborateurs,
La situation pandémique a   beaucoup évolué depuis quelques semaines. Nous espérons arriver à la fin de   la pandémie, mais une résurgence de l’épidémie n’est pas à exclure – les   chiffres de contamination augmentent ces derniers jours, sans pour autant   inquiéter les milieux sanitaires. Et il ne faut pas oublier que chaque jour,   des personnes meurent encore du covid en Belgique.
Il convient donc de rester   prudent, mais, après deux années, il est temps de reprendre de bonnes   habitudes et de déployer à nouveau l’ensemble des rites que nous propose la   liturgie.
* * *
Voici quelques éléments qui méritent d’être soulignés :   
1. Il est opportun de   garder la possibilité de se   désinfecter les mains à l’entrée de l’église.
2. Les bénitiers doivent encore rester   vides.
3. L’aspersion est   à nouveau autorisée.
4. Là où on en a   l’habitude, la procession des offrandes   est permise. En tout cas, les oblata   ne seront pas déposés sur l’autel avant l’offertoire. L’usage de la pale   sur les coupes et les patènes reste recommandé : c’est essentiellement par la   projection de micro-gouttelettes que le virus se propage, bien plus que par   le toucher. Le célébrant veille à se désinfecter les mains au moment de   l’offertoire.
5. La collecte peut être faite au moment   habituel, en passant des paniers.
6. Le geste de paix avec poignée de main   est à nouveau autorisé.
7. Les prêtres et les   personnes qui distribuent la communion   ne doivent plus porter le masque (sauf s’ils ont des symptômes de type   grippal) mais ils veilleront à se désinfecter les mains au gel   hydroalcoolique.
 
8. La communion sous les deux espèces est une heureuse pratique à retrouver. Il convient de rester prudent en se limitant à la communion par intinction, même pour les concélébrants, et en veillant à offrir la possibilité de se passer les mains au gel hydroalcoolique avant de communier. 9. Par prudence, Il faut encore éviter la communion sur la langue.
 
10.Les baptêmes communautaires peuvent être célébrés. On restera prudent avec l’eau baptismale. Le plus simple est de remplir un récipient, type cruche, à partir duquel on verse de l’eau sur la tête des enfants, sans aller repuiser dans le baptistère.
 
11. L’onction d’huile, pour les baptêmes et confirmations ainsi que pour le sacrement des malades, est possible. Le célébrant se désinfecte les mains avant et après l’onction.
 
12.Lors des funérailles, la vénération de la croix ou de la patène ne peut se faire qu’en s’inclinant devant elle. Pas question d’embrasser ni même de toucher la croix ou la patène.
*  * *
Il va de soi qu’en cas de recrudescence de l’épidémie, nous devrons reprendre des mesures sanitaires plus strictes. Veillez donc à garder votre « matériel anti-Covid » ! J’en profite pour signaler que nous avons encore des réserves de gel et de désinfectant à l’évêché.
*  * *
Je vous remercie de votre disponibilité et de votre longue patience durant ces années difficiles. Et espérons que, toutes et tous, nous pourrons retrouver pas à pas une vie familiale, sociale, professionnelle et liturgique habituelle. Alors que les vacances se profilent à l’horizon, j’en profite pour souhaiter à chacune et chacun de pouvoir prendre le temps du repos et du ressourcement pendant ces mois d’été.
 
Bien cordialement.
Olivier Fröhlich
 Vicaire général
 





 
Infos pratiques :
 
Visiteurs individuels sans visite guidée :
 Du 12 juin au 9 octobre 2022, tous les dimanches après-midi de 14h30 à 18h.
 Prix : 2,50 €, gratuit pour les moins de 12 ans.
 Sans réservation.
 Durée : prévoir 1h pour visiter l'exposition.
 Ouvertures exceptionnelles : 15 août et jeudi de l'Ascension Visiteurs individuels avec visite guidée :
 Du 17 avril au 3 septembre, visites guidées pour visiteurs individuels via un ticket combiné du site et de  l'exposition du CHASHa.
 Tous les dimanches à 15h, départ du moulin ou de l'entrée du jardin botanique.
 Prix : 10 € par personne.
 Sans réservation.
 Durée : 2h à 2h30.
Visiteurs en groupe de minimum 10 personnes - exposition du CHASHa :
 
 Du 17 avril au 27 novembre, en semaine et le samedi, visites guidées du CHASHa (possibilité également le dimanche sous certaines conditions).
 Prix : 5 € par personne.
 Sur réservation.
 Durée : 1h à 1h30.
 
Visiteurs en groupe de minimum 10 personnes - site et CHASHa :
 
 Disponible toute l'année, dates à convenir selon le rythme scolaire du site (en dehors de l'exposition thématique du CHASHa, une exposition des collections permanentes est visible de décembre à mars).
 Prix : 10 € par personne.
 Sur réservation.
 Durée : 2h à 2h30.
 
Détails :

( : Diocèse de Tournai)





Le service Art, Culture et Foi du diocèse de Tournai (A.C.F.) vous invite à une journée d'étude qui se déroulera à la cathédrale de Tournai le samedi 24 septembre 2022. Cette journée s'adresse aussi bien à toute personne intéressée par le patrimoine religieux qu'aux acteurs de la catéchèse. Le but de la journée d'étude est d'interroger le patrimoine sous l'angle de la foi et du sens qu'ils portent et transmettent.

 9h : Accueil café et contrôle des inscriptions
 9h45 : Introduction et remerciements (par Mr le vicaire épiscopal Jean-Pierre Lorette, responsable du service Art, Culture et Foi)
 10h : Présentation du film réalisé par le service Art, Culture et Foi en collaboration avec Cathobel
 10h20 : Présentation de l'orateur le père Gilles Drouin (par Michelle Scutenaire)
 10h30 : Intervention du père Gilles Drouin pour une conférence autour du rapport culte-culture
 11h45 : Questions-réponses (modérateur : Stanislas Deprez)
 12h – 13h : Repas
 13h-13h30 : Déplacement vers les ateliers (sur inscription préalable) • 13h30-15h30 : Atelier en groupes de réflexion dirigés par un animateur
 15h30 à 16h : Retour à la cathédrale et pause-café
 16h : Mot de conclusion par Monseigneur à la cathédrale
 16h15 : Célébration musicale avec Etienne Walhain à l'orgue
 16h30-45 : Fin des activités
 
Les ateliers prévus l'après-midi ont un nombre de places limitées. Le choix de l'atelier à suivre doit être fait dès l'inscription. En cas d'atelier déjà complet, il sera demandé de faire un second choix pour finaliser et valider l'inscription.

Au total, huit ateliers permettront d'envisager un panel assez large de questions autour du patrimoine religieux :
1. La paramentique (lieu : cathédrale de Tournai)
2.    Le jubé de la cathédrale (lieu : cathédrale de Tournai)
3.    Les Vertus théologales et cardinales (lieu : cathédrale de Tournai)
4.    Les vitraux et la thématique des 7 sacrements (lieu : église Saint-Jacques de Tournai)
5.    La place des fonts Baptismaux dans l'église (lieu : église Saint-Quentin de Tournai)
6.    La nouvelle chapelle du séminaire de Tournai (lieu : séminaire de Tournai)
7.    Le cycle de peinture des Pourbus au musée du séminaire de Tournai (lieu : séminaire de Tournai)
8.    La réalisation d'icônes (lieu : Evêché de Tournai)
 
Vous êtes historien ? Simplement intéressé par le patrimoine religieux ? Acteur de la pastorale ? Fabricien ? Catéchiste ? ... Cette journée est faite pour vous. Elle sera l'occasion de nourrir la réflexion sur la conservation, la gestion, et l'utilisation du patrimoine religieux. Bloquez cette date !



Inscription et paiement sur le site de billetweb.fr/patrimoine-passeurde-foi.
Prix : 10 € (accueil café et repas sandwiches compris) Seul le paiement vaut réservation.
 

 
Service A.C.F. du diocèse de Tournai acf@evechetournai.be ou 0470/102.468






Dans notre Eglise de Belgique…




Les Eglises d’Europe condamnent fermement ce qui s’est passé cette nuit en Ukraine.   
Nous devons agir ensemble et avec détermination pour mettre un terme immédiat à l’agression russe et tout mettre en œuvre pour protéger les femmes, les hommes et les enfants innocents : au nom de Dieu, arrêtez immédiatement !
La communauté internationale, et l’Union européenne en particulier, doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour arrêter ce conflit. Les armes doivent céder la place au dialogue et à la négociation pour défendre le droit international ainsi que l’indépendance et la souveraineté territoriale de l’Ukraine. Nous devons mettre fin à une guerre qui se propagerait inévitablement de l’Ukraine aux pays voisins et menacerait l’ensemble de l’Europe.
Les Evêques européens et les communautés chrétiennes prient pour les victimes de ce conflit et leurs familles. Ils compatissent à la souffrance de ceux qui subissent ces actes de violence et se joignent à l’appel du Pape François à prier et à jeuner pour la paix : ‘Que la Reine de la Paix sauve le monde de la folie de la guerre’.
Les Evêques de Belgique
24 février 2022

 
 


Lecture du soir… ou du matin…

      • Laïcité : à Lourdes, un concert sème la discorde
      • François défend Vatican II contre les réfractaires et les utopistes
      • « Est-ce une mitre ? » L’humour du Pape intact
      • « Je veux vivre ma mission jusqu’à ce que Dieu me le permette », confie le  Pape
      • La Nuit des Eglises lance son édition 2022 !
      • Eric-Emmanuel Schmitt - « J’habite l’ignorance avec confiance »




L’Art qui conduit à la Transcendance

L'image pour nous guider

* A Notre-Dame de Paris, des secrets bien conservés   

Quand la musique nous conduit aussi…

* Gustav Mahler : les Symphonies n° 9 et 10   

Retourner au contenu